Charpente traditionnelle ou charpente à fermette : les différences

Avant de construire une maison, choisir sa charpente est un facteur à prendre en considération, et en matière de bois, deux solutions s’offrent à vous dont celle à fermette et celle traditionnelle. L’une est différente de l’autre par rapport à la technique que le charpentier applique, ce qui implique une différence de coût. Seulement, il ne faut pas négliger leur faculté d’aménager ou non. Explication !

Charpente traditionnelle : ses caractéristiques

Longtemps utilisée dans la construction, la charpente traditionnelle fait appel à des techniques anciennes consistant à recourir aux chevrons et pannes. Se distinguant par une étendue de charpente, elle est solide puisqu’elle est bâtie à partir du bois massif. Il s’agit d’une toiture en hauteur qui vous permet d’avoir une surface habitable en sus en l’aménageant bien en comble avec poutres apparentes. Vous avez le choix entre aménager la surface ou la laisser pour la transformer juste en grenier afin d’avoir un espace de stockage. Il faut cependant remarquer que cette charpente est lourde. Elle constitue une charge pour la fondation, d’autant plus que c’est une méthode qui a une réputation d’être chère.

Les atouts d’une charpente à fermette

La seconde option qui est certainement plus économique dans l’installation, autant en termes financiers que dans l’usage de bois puisqu’elle consiste à faire usage d’un réseau de fermes, est la charpente à fermette. Appelée aussi industrielle, sans recourir au bois massif, elle a comme principe d’assembler des pièces de bois les unes aux autres, donc une mise en place plus simple, tout comme dans sa conception. Une des raisons qui fait qu’elle soit plus plébiscitée est la possibilité de choisir du bois résineux dans le but réduire autant le coût. Par ailleurs, elle assure également une répartition des charges en optimum à cause de la légèreté de cette charpente. Seulement cette dernière ne dispose d’aucun sol conçu pour la circulation.

Ce qui détermine le coût d’une charpente en bois

Quelle que soit l’option vers laquelle vous tournez, chaque charpente a ses atouts et ses inconvénients, mais souvent le budget est décisif dans la construction. Avant de l’établir, sachez que le coût d’une charpente dépend de certains critères. La surface de la toiture entre en jeu dans le prix que peut vous donner un artisan, comme l’essence de bois ainsi que la main d’œuvre. Seulement, il faut reconnaître qu’avant de trancher sur un quelconque professionnel, il faut tenir compte du fait que celui-ci prend une marge sur son devis et a son propre tarif concernant la main d’œuvre. Le choix d’une entreprise spécialisée dans la toiture fera alors sûrement la différence. Spécialement pour la charpente traditionnelle, la hauteur sous grenier fait partie de la facturation.

Construction : quel est le rôle de l’architecte ?
Ecologie : les règles d’or pour construire une maison passive