Conseils pour l’achat d’un groupe électrogène

groupe électrogène

Que vous ayez besoin d’une source d’alimentation de secours, que vous cherchiez à gérer un chantier ou que vous prévoyiez un usage récréatif, sachez qu’il y a beaucoup facteurs à prendre en compte lors de l’achat d’un groupe électrogène. Pour vous aider à faire le tri parmi la pléthore d’options disponibles, on a dressé dans cet article une liste d’astuces que les usagers ont tendance à considérer au moment de l’achat d’un nouveau générateur.

Identifiez vos besoins

– Utilisation

Les générateurs sont destinés à des applications à la fois domestiques et industrielles. Dans ce sens, vous devez savoir si vous en recherchez un pour l’alimentation de secours des foyers, pour les loisirs ou pour alimenter une usine ou un chantier.

– Puissance

La surcharge d’un générateur électrique étant la cause la plus courante de panne et pouvant endommager vos appareils ou le générateur lui-même, il est essentiel de connaître exactement le type de charge que vous devez faire fonctionner et pour lequel une analyse de puissance doit être effectuée. Sachez aussi que la plupart des appareils exigent un courant plus élevé au démarrage, c’est ce qu’on appelle la surtension. Votre générateur doit donc disposer d’une capacité de réserve suffisante pour faire face à cette demande.

– Type de combustible

Il est important de déterminer le type de combustible utilisé par votre groupe électrogène, car cela permet d’estimer le coût du carburant requis. D’ailleurs, il existe une large gamme de générateurs diesel, GPL et essence à faible consommation de carburant.

– Demande en électricité

Comme expliqué sur www.mon-groupe-electrogene.fr, la nature de la demande en électricité a un impact significatif sur le type de générateur choisi. Par exemple, vous pouvez avoir besoin d’alimenter des dispositifs robustes tels que des instruments professionnels ou des équipements électroniques sensibles. Pour ces derniers, et pour éviter que vos appareils électroniques soient grillés, optez pour un générateur à onduleur, celui-ci étant capable de produire un courant alternatif de bien meilleure qualité.

Utilisation occasionnelle ou régulière ?

La plupart des générateurs sont couverts par une garantie de plusieurs années. Pour l’alimentation de secours ou l’utilisation récréative, n’importe quelle marque réputée vous conviendra. Cependant, si vous dirigez une équipe ayant besoin d’un générateur électrique à usage quotidien, il vaut mieux chercher un modèle avec un moteur commercial légitime qui non seulement sera mieux adapté à votre activité, mais est également fourni avec une garantie atteignant souvent les 12 mois ou plus. L’inconvénient évident est que ces garanties reviennent souvent plus chères.

Une autre bonne idée est de vous adresser à votre revendeur local d’équipements électriques et d’en profiter pour essayer l’appareil et ses commandes. Par la même occasion, n’hésitez pas à lui demander s’il a un modèle pouvant être utilisé pour une démonstration sur place avant de prendre une décision d’achat définitive.

Autres éléments à prendre en considération

– Les roues

Un groupe électrogène doit pouvoir être déplacé facilement. C’est là où le fait d’avoir des roues pour le tirer ou le pousser est très pratique. Si votre générateur n’est pas systématiquement livré avec des roues, vous pouvez généralement en acheter un kit séparé.

– Prises multiples

Le fait d’avoir plusieurs prises vous permet de brancher plus d’appareils. Veillez simplement à ne pas surcharger votre générateur en y branchant des éléments de trop grande puissance.

– Carburant alternatif

Si votre générateur peut fonctionner avec plus d’un type de carburant, cela vous donne une certaine flexibilité. Cette fonction peut être particulièrement idéale en cas d’urgence, lorsque certains types de carburant sont plus faciles à trouver que d’autres.

– Niveau de bruit

Le niveau de bruit émis par votre générateur est un facteur de choix décisif. À défaut de pouvoir opter pour un groupe électrogène silencieux, rester en dessous de 90 décibels est toujours recommandé, car tout ce qui dépasse ce niveau peut endommager l’audition si on n’utilise pas d’équipement de protection.

 

Conseils pour bien choisir son portail en aluminium
Quand faut-il faire un ravalement de façade de votre maison ?