Quand faut-il faire un ravalement de façade de votre maison ?

Qu’il s’agisse d’un coup d’œil rapide  ou une remarque de ceux qui voient l’extérieur de votre maison et qui  le prendront pour un reflet de de vos goûts et du degré de raffinement que vous éprouvez pour votre maison, le but du ravalement de façade, c’est de montrer le coté esthétique de votre maison tout en assurant  sa longévité. Mais quand faut-il faire un ravalement de façade de votre maison  ?

Ce qu’il faut savoir sur le ravalement de façade

Avant de passer au ravalement proprement dit, il est nécessaire de prendre en compte certains points. Ce sont ainsi les propriétaires qui prendront en charge toutes les opérations. Autrement dit, un locataire ne dispose pas de ce droit. Il faut faire une DPT ou une déclaration préalable de travaux. Cela veut dire que l’assemblée générale doit, avant tout, donner son accord au syndic de copropriété qui réalisera, à son tour, plusieurs devis (au moins). Il faut ensuite consulter le service de l’urbanisme car les conditions de ravalement peuvent être différentes d’une commune, d’une ville, ou même d’un pays à un autre. Il faut ainsi trouver un bon façadier en Belgique si vous y habitez. Lorsque le dossier est complet, le syndic de copropriété pourra le déposer auprès de la mairie.

Quand faire un ravalement de façade ?

En France, le ravalement de façade est obligatoire et doit se faire tous les 10 ans, et cette opération concerne au moins 50 % de la façade. À part le souci d’esthétique et de conservation de l’état de la maison, cette mesure a été prise pour éviter les accidents suite à des intempéries et minimiser le risque de pollution. Si la déclaration préalable est obligatoire, il se pourrait qu’on vous demande un permis de construire, surtout si la maison concernée se situe dans une zone inscrite au titre de monuments historiques ou dans un secteur sauvegardé. Par ailleurs, la loi ALUR stipule que tous travaux de ravalement de façade doivent être associés à des travaux d’isolation. Ceux-ci seront établis conformément aux exigences thermiques de la réglementation RT 2012.

Les étapes à suivre pour un ravalement de façade

Que vous fassiez appel à un façadier en Belgique ou non, il faut commencer par nettoyer la partie que vous souhaitez traiter. Sans parler des taches laissées par la pollution urbaine, les salissures provoquées par le temps peuvent dégrader considérablement votre façade. Nettoyage à sec (ponçage, peeling…), nettoyage par voie humide (haute pression, chimique…), le choix de matériaux dépendra de la façade elle-même. Cette étape nécessite l’intervention d’un professionnel, notamment si vous n’y connaissez rien. Vous pouvez maintenant passer à l’étape de finitions qui concernera les peintures et le revêtement. Enfin, protégez votre façade en optant pour une solution d’isolation externe adéquate.

Eclairage, revêtement : comment aménager une allée conviviale ?
Construction de piscine : les obligations réglementaires