Comment fonctionne un clarificateur d’eaux usées ?

Eaux usées

La clarification de l’eau est le processus par lequel une séparation adéquate des boues de l’eau est obtenue. La clarification de l’eau est, en effet, un procédé de filtration particulier auquel les eaux usées sont soumises à l’entrée des stations d’épuration. Il est utilisé pour éliminer les substances solides en suspension, présentes dans l’eau sous forme dispersée (également appelé traitement de sédimentation primaire).

À quoi servent les stations d’épuration d’eau ?

L’usine de clarification a pour fonction de récupérer les eaux troubles issues du lavage des granulats afin de pouvoir les réutiliser dans le processus de production. Le principe de fonctionnement du système est basé sur la clarification par sédimentation des lisiers dans une cuve appelée clarificateur. Le processus est accéléré par des substances floculantes injectées dans le fluide, qui permettent de séparer l’eau de la boue en peu de temps. L’eau clarifiée est collectée et pompée pour être réutilisée. Les boues sont extraites du clarificateur pour être évacuées dans l’environnement ou pour être soumises à un autre traitement de déshydratation avant élimination. Si vous souhaitez intégrer un système d’épuration d’eau dans votre processus de production, rendez-vous sur emo-france.com.

Décanteurs : comment fonctionnent-ils ?

Dans le bassin de sédimentation primaire, les substances solides sont réparties grâce au principe de la gravité. C’est le cas de la boue, un composé sédimentable qui nécessite un traitement spécial. La bactérie unique, très légère, parvient à flotter dans l’eau, tandis que le flocon de boue plus lourd va au fond. Le clarificateur est important car de cette manière, dans les bassins de sédimentation, il est possible de séparer l’eau propre des boues qui contiennent les polluants. Les boues les plus lourdes précipitées au fond sont aspirées et séparées de l’eau, maintenant épurée, qui, prélevée en surface, est envoyée pour la désinfection. Les bassins de sédimentation sont généralement peu profonds et en tout cas pas moins de 1,80 mètre pour empêcher le vent de soulever les boues déjà déposées. Les cuves ne doivent pas être trop courtes, afin de ne pas provoquer de court-circuit entre l’entrée et la sortie des eaux usées, ni trop larges pour ne pas favoriser la formation d’espaces morts aux angles et ainsi éviter le déclenchement de phénomènes putréfactifs. Les réservoirs sont dimensionnés pour garantir un temps de séjour des eaux usées entre 1 et 3 heures. Ces temps de rétention ne doivent pas être inférieurs à 20 minutes pour les égouts mixtes en cas de pluie.

En quoi la clarification d’eau est-elle importante ?

Une fois que les eaux usées ont été privées du matériau grossier, la purification de l’eau implique la phase de sablage et de déshuilage. La station d’épuration, dans cette phase, s’assure que le sable, les graisses et les huiles sont éliminés de l’eau grâce à une opération appelée insufflation. Par conséquent, les systèmes de clarification minimisent la nécessité de fournir de l’eau à partir des conduites d’eau. En plus d’assurer la clarification de l’eau provenant du traitement des granulats. La construction de ces stations d’épuration des eaux limite fortement la pollution de l’environnement. Surtout celui des aquifères, qui sont souvent contaminés par les eaux usées issues de la transformation industrielle.

Le plancher collaborant, c’est quoi ?
Opter pour des solutions Smart Building